Wednesday, June 4, 2008

BaBeaver - Code Shell Hunter - Part 08

Photobucket Today, I will speak about the coloring process. When I did the freelance on the creation of the characters, we came up with some specific gimmicks to make the characters outstanding. The pattern on BaBeaver's pants, for example. And i tried to stick with them. Same goes for the backgrounds. I have prepared some sets in color and they were supposed to be the ones to use as reference for the overall mood of the franchise. Now, to apply that to the comics...
I didn't have time at all to do the coloring as well. Scripting and drawing was already taking a lot of my week-ends and I had to cancel or decline a lot of social life to do them. Someone in the company did the colors. I have to say that most part of the time, it was OK. They did some very nice outdoor settings or underwater colors which I found were really nice and all, considering the time given to do them. But some colors were not. For example, the whole indoor scene in the farm. The colors were clearly rushed. The textures were not good and on top of that, when I sent comments, they often didn't have the time to fix them. They probably just wanted me to say "it's OK, not perfect but acceptable!". And it is sad because I saw some colors made by the guy responsible on the colors and I saw some stuff he did on some other projects, and it was really nice ! Too bad ! Near the end of my run on the strip, I was so disappointed at some point that I didn't gave a dam anymore. It was more "you should know the colors by now. You have been working on this for a long time!..". I do remember that for some little details, I had to send some references because they had a hard time to understand some details, like for example the white and red stone you can find on the borders on the roads in France. It was typical French. Enjoy the read below the French version !

Photobucket Aujourd'hui, je vais vous parler des couleurs. Quand j'ai développé les personnages en freelance, nous avons donné des couleurs bien spécifiques aux personnages, des textures particulières ( comme par exemple le pantalon hawaiien de BaBeaver... ). C'était la même chose avec les décors que j'avais préparé. Il y avait une volonté d'originalité, de faire quelque chose d'unique, une ambience bien particulière. Maintenant, pour passer à la BD... pardon... aux strips!
Je n'avais vraiment pas le temps de pouvoir faire les couleurs ( même si ils me l'ont demandé et sans augmenter mon prix de page ). J'avais déjà beaucoup trop à faire avec les scénars et les dessins qui me bouffaient une part important de mon temps précieux au près de ma femme et mes enfants.Donc c'est quelqu'un de la société qui assurait la mise en couleur. La plupart du temps, c'était relativement OK, surtout si on considère le temps pour les faire. Les scènes dans la nature ou encore sous l'eau...
Mais il y avait aussi des fois où ça n'était pas le cas, comme par exemple les scènes d'intérieur dans la ferme qui viennent de passer. Pas de travail de textures, juste un truc fait à la va-vite! Je demandais bien des rectifications, mais la pluspart du temps, ils n'avaient pas le temps de les faire avant d'envoyer au journal. Ils voulaient probablement juste que je dise un truc du genre:"c'est OK, pas terrible mais passable !". et c'est dommage parceque clairement, j'ai vu des couleurs faites par le gars en charge sur d'autres projets, et c'était très bien! Vers la fin de mon temps sur le strip, j'étais devenu déçu par le manque d'intérêt que les responsables portés sur le strip. Au point où quand on me présentait des couleurs pour avoir des commentaires, je ne me battais plus pour obtenir un résultat décent et cohérent. Je me contentais juste d'un : "vous devriez connaître les couleurs depuis le temps que vous bossez dessus!". Je me souviens que dans certains cas, je devais envoyer des références pour des couleurs spécifiques. Un exemple vient en tête: les bornes kilométriques rouge et blanche que l'on trouve sur les bords de nos routes en France: typiquemment français!

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

Photobucket

1 comment:

Le Roussin parisien said...

Hé bé, je me souviens que tu m'en avais parlé, mais le lire, c'est autre chose. Tu as dû abattre un boulot énorme pour faire tout ça, et pendant tes weekends en plus. Chapeau!

Par contre, petit coup de mou dans ta traduction française:
"Vers la fin de ma tenure sur le strip, j'étais devenu déçu par le manque d'intérêt que les responsables portés sur le strip."

Je ne suis pas sur de savoir ça veut dire... "Tenure", j'arrive même pas à le traduire... un truc entre Travail et Astreinte, ou Tour de garde je suppose... je sais po!

Mais bon, t'inquêtes pas, je crois qu'on a l'idée générale. :)
Biz Didou!

T.